dimanche 30 octobre 2016

LA TOSCANE ET SA POTERIE




La Toscane, c'est d'abord un rève, une douceur de vivre incomparable. Elle a fait battre le coeur de nombreux artistes, tel Marcel Proust qui écrivait " Quand je pensais à Florence c'était comme à une ville miraculeusement embaumée et semblable à une corolle parce qu'elle s'appelait la cité des Lys et sa cathédrale sainte marie des fleurs " (...) " Je traversais rapidement pour trouver plus vite le déjeuner qui m'attendais avec des fruits et du vin de Chianti, le ponte vecchio encombré de jonquilles, de narcisses et te. Voilà, bien que je fusse à Paris ce que je voyais et non ce qui était autour de moi".( Marcel Proust, Du côté de chez Swann, 3 eme partie Nom de pays: le nom ). Il se rendra ensuite à Florence à plusieur reprises admiratif de la ville, de sa beauté, de ses monuments et oeuvres d'art, mais aussi de son art de vivre. Parmi beaucoup d'autres, Stendhal est également un grand admirateur de l'Italie et de Florence en particulier. Il a d'ailleurs donné son nom à un syndrôme médical psychologique, véritable "choc esthétique" caractérisé par une sidération devant des oeuvres (architecturales, picturales, etc,,,) d'une grande beauté. Lors d'un voyage en Italie, Stendhal, alors qu'il visitait une église à Florence, fit lui même un malaise qui l'obligea à s'asseoir pour reprendre des forces.



La Toscane côté paysages, ce sont les collines, à perte de vue, plantées d'oliviers ou de vignes. D'adorables maisons isolées ou groupées en charmants villages, souvent abritées de cyprès, lészardent au soleil. Côté jardins, elles sont cernées par ces fameux pots en terre cuite abritant des lauriers roses, des lavandes, des lantana, des bougainvilliers, et surtout des agrumes.

Parmi les nombreux trésors Toscan, les poteries en terre cuite ne sont pas les moindres !

Les Etrusques qui vécurent du 7 ème au 1 er siècle avant JC en Étrurie, un territoire correspondant grossièrement à la Toscane actuelle, puis ensuite les Romains, cherchaient des récipients capables de conserver et transporter le vin, l’huile d'olive ou encore d’autres produits. Ils avaient remarqué que les jarres fabriquées à partir l'argile de certaines collines, en particulier dans les vallées des torrents Ema et Greve, remplissaient parfaitement cet office. Cette terre particulièrement riche en silicium, en fer et en cuivre est appelée localement « terra turchina », c'est à dire "argile bleue". La terre cuite de Toscane ("terracotta") était née. Au moyen âge (11 ème siècle), le commerce de la terracotta pris son essort et la une tradition artisanale s’est pertpétuée jusqu’à nos jours. L'utilisation de cette précieuse argile se divise encore aujourd'hui d'une part en une production de "pavimenti" (tuiles, carrelage, etc... qui recouvrent en particulier la fameuse coupole de Brunelleschi à Florence) et d'autre part en la fabrication de pots et décoration artistiques pour le jardin. Ces terres cuites sont commercialisées dans le monde entier.

Historiquement, c'est dans la région d'Impruneta que sont fabriqués les premiers pots en terre cuite si solides et résistants au gel que les jardiniers vont se transmettre de génération en génération. De nos jours, d'autres centres de production sont situés un peu partout en Toscane, en particulier dans la région de Montelupo, ou encore près de Sienne. La tradition d'Impruneta de résistance au gel et de travail à la main est conservée et en plus les pots sont allégés ce qui facilite leur transport et leur manipulation.





A l'occasion d'un prochain voyage en Toscane, ne manquez pas de visiter les ateliers de production de terracotta ou de belles demeures Toscane, et surtout leurs jardins, comme par exemple la villa la petraia ou encore la Villa Castello. Sinon, en attendant, pourquoi ne pas visiter Maison en Toscane ?






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire